7 manières d'obtenir le silence en classe


Vous arrive-t-il de vouloir ardemment mettre la main sur le bouton du volume de vos élèves?  Vous savez, cette petite pièce manquante qui serait si pratique pour ajuster le ton de la voix et réduire à coup sûr votre risque de développer une migraine?

On les adore nos cocos, mais on apprécierait parfois qu'ils soient plus silencieux.  Dans mon cas, j'adore le travail en projet, en équipe et en ateliers, mais je me sais intolérante au bruit.  Ça m'étourdit littéralement.  Je travaille bien sans bruit, sans musique, sans va-et-vient autour!  Un environnement aseptisé comme celui-là est évidemment impensable au quotidien, surtout dans une classe.  Alors, comment s'y prendre pour obtenir le silence des enfants, ou du moins travailler en projet dans un bruit ambiant agréable?  Je vous propose 7 façons d'y arriver sans trop vous fatiguer!





1. SIGNAUX SONORES

Notre voix de prof, il faut y faire attention.  Pourquoi ne pas laisser un instrument ou un objet se charger de remettre nos élèves à l'ordre?  Pour cela, vous avez bien du choix!

Le rêve d'un prof débutant: la sonnette!  Je me suis achetée une belle sonnette métallisée en début de carrière.  En plus de me rappeler le bon vieux temps (il me semble qu'une belle pomme à côté de ma sonnette ferait vraiment prof!), son petit look vintage n'est pas son seul attrait :)  Je ne m'en sers personnellement qu'à des moments très opportuns et pas à toutes les sauces.  Pour moi, elle signale habituellement un rassemblement commun en avant de la classe en silence, mais vous pourriez bien dire que la sonnette est un silence exigé.  Notre voix est épargnée!

J'aime aussi me servir de sons plus harmonieux!  Le xylophone, le triangle ou le bâton de pluie me plaisent bien.  Pour un bruit plus rigolo, j'emploie des jouets pour chien.  Le pouet-pouet fait rire mes élèves!




2.  SIGNAUX VERBAUX

Parfois, il suffit de peu de mots pour obtenir le silence.  Une réplique ou une ritournelle bien apprise par les élèves et les bouches se ferment.  Je vous partage mes TOP 25!







3. SIGNAUX VISUELS

Obtenir un silence sans parler?  Oui, on peut!  Depuis que je suis avare de mots, ça me fait un bien fou.  Le silence n'est peut-être pas instantané, mais le délai de quelques secondes de plus ne m'angoisse plus et j'obtiens le silence malgré tout.

Avant tout, les élèves doivent associer ce signal visuel au silence.  
De un, la consigne doit donc être claire (Lorsque vous me voyez faire ceci, vous devez être en silence, cessez vos activités et me regarder.
De deux, le signal doit être montré et surtout pratiqué.(On fait quelques moments de pratique pour s'assurer que toute la classe ait bien compris.)
De trois, on utilise le même signal toute l'année afin de créer une routine bien établie et efficace.


Plusieurs choix s'offrent à vous et économisent votre salive, car comme je dis à mes élèves: "Il n'y a rien de plus précieux que de la salive de prof!"

a) LES DOIGTS DE LA MAIN
On se place à l'avant de la classe les 5 doigts de la main dans les airs à la vue de tous. Doucement, on descend les doigts graduellement.  On s'attend à ce que le silence soit complet une fois les doigts tous baissés.

On peut aussi attitrer un comportement attendu pour chaque doigt.  Un genre de "Give me five" du silence!
Doigt 1= Derrière assis
Doigt 2= Oreilles à l'écoute
Doigt 3= Yeux dans les yeux
Doigt 4= Mains sur mes jambes
Doigt 5= Bouche fermée


b) BOUCHE-DOIGT
Un doigt sur ma bouche pour m'assurer qu'elle est fermée, l'autre main dans les airs pour montrer que je suis prêt.  Les petits utilisent beaucoup cette technique.  Je trouve toujours ça mignon quand ils arrivent dans ma classe en début d'année et que certains élèves optent pour cette technique sans que je ne les aie poussés à le faire!


c) LUMIÈRE FERMÉE
La bonne vieille technique de la lumière qui éteint graduellement.  J'ai deux séries de néons. Quand j'éteins la première, c'est un avertissement sévère. À la seconde, tout le monde se met la tête sur le bureau immédiatement pour se calmer un brin.  Je suis tellement "séverte" :)   Un avertissement, c'est bien assez sinon on passe son temps à répéter.  Les élèves le savent que je ne donne pas vraiment de chance et vous savez quoi, ça fonctionne quand on redonne la même consigne lors d'une autre activité, car ils savent que je n'aurai pas de remords à le faire encore!  Que je suis méchante! Hi, hi, hi!



4. CONDITIONNEMENT DES ÉLÈVES

Le conditionnement opérant, vous connaissez?  Fouillez bien loin dans votre cours universitaire de psychologie et rappelez-vous Skinner.  Selon lui, on est conditionné à changer notre comportement selon notre environnement que ce soit par des stimulis positifs ou négatifs.  Tentons de maximiser les positifs!

Nos élèves du primaire sont encore jeunes pour faire preuve de motivation intrinsèque et de réellement cesser de garder le silence pour des raisons comme l'efficacité, la productivité, la concentration. "Plate!", diront les élèves. Mieux vaut parler et ainsi se divertir, faire passer la journée vite et rire un bon coup.  Les attentes des profs et des élèves ne se rejoignent pas toujours comme vous pouvez le constater!  Il faut donc un incitatif assez fort pour motiver.

Par fort, je ne veux pas dire une récompense onéreuse.  Bien souvent, il suffit de peu, d'une petite mini carotte pour faire avancer l'âne (je ne voulais pas comparer nos élèves à des ânes, mais avouez que vous y avez déjà pensé au moins une fois à cette histoire de carotte dans votre carrière!).


Avant de récompenser et de monter tout un système pour les conditionner au silence, je vous propose de bien réfléchir au préalable.

1- Réfléchissez aux raisons qui vous poussent à vouloir de silence.
Vous êtes fatigué du bruit?  Les élèves ont peu de moment de silence dans la journée?  Ils sont incapables de travailler sans bruit?  Vous aimez travailler en projet, mais le bruit ambiant vous agace?

2- Pensez donc à un objectif clair.  
Quand voulez-vous le silence? Tout le temps n'est pas une option:)  Pendant combien de temps le désirez-vous?  Quelles raisons vous poussent à le demander à ces moments en particulier?  

3- Ensuite, questionnez-vous sur la faisabilité de votre objectif.  
Est-ce trop demander à mes élèves comme durée de silence?  Seront-ils en mesure de répondre à mes attentes?

4- Questionnez-vous sur les changements faciles qui pourrait être effectués avant de mettre en place tout un système.
Pourrais-je organiser mes déplacements autrement?  Y a-t-il des éléments dans ma classe qui les poussent à parler si fort?  Puis-je changer des choses en classe pour diminuer le bruit (séparer des équipes, changer les pupitres, tamiser les lumières, prévoir des périodes de retour en classe avec des activités calmes de courtes durées, pratiquer la relaxation ou le yoga avec mes élèves, mettre une musique d'ambiance douce...)?

5- Mettez en place un système de conditionnement si vous en avez besoin après avoir répondu aux questions précédentes si c'est toujours nécessaire.

Il faut être clair avec vos élèves sur la problématique que vous observez, sur votre objectif, sur vos attentes, sur votre fonctionnement et évidemment sur la carotte au bout!  Vous voulez le silence quand les élèves se déplacent en classe lors des changements de cours?  Faites-les pratiquer!  On commence par modéliser le déplacement idéal avec eux et on se pratique.  Quand le moment du vrai déplacement arrive, on recommence s'il est manqué et ce, jusqu'à ce que ce soit à notre goût, peu importe le temps que ça prendra.  Les mots à retenir: constance, modélisation, répétition.  Beaucoup d'investissement de temps au début, mais les élèves verront que vous tenez vraiment à ce que ça change et n'auront pas d'autres choix que de répondre à vos attentes.  


J'ai créé un document "Défi retour au calme" en vente sur ma boutique MieuxEnseigner qui pourrait peut-être vous intéresser si vous êtes en panne d'imagination et d'idée de carotte!






5. AFFICHAGE
De plus en plus de compagnies se consacrent à la création de matériel pédagogique, mais aussi d'outils éducatifs pour notre classe.  On voit apparaître des affichages cartonnés bien pensés et des gadgets pour favoriser le calme en classe.  


Je vous partage gratuitement mon bruitomètre alpin!







Affiches gratuites sur le web

Le feu tricolore et le baromètre sonore à imprimer chez Lutin Bazar
Les niveaux de voix chez La fille à fossettes




7. UTILISATION DES TECHNOLOGIES


Les nouvelles technologies peuvent nous être d'une grande aide pour la gestion de notre classe.  Plusieurs applications numériques et site internet nous permettent de faciliter le retour au calme de notre classe.  Voici mes petites trouvailles qui font fureur avec mes élèves et avec moi!


TOO NOISY (application)
TOO LOUD KIDS VOICE METER (application)
NOICE MODERATOR (application Androïd)
BOUNCY BALLS (Ordinateur, en ligne)
CALMNESS COUNTER (Ordinateur, en ligne)
ZERO NOICE CLASSROOM (Ordinateur, téléchargement)





Si vous avez d'autres trucs pour obtenir le silence en classe, il me ferait plaisir de vous entendre et de les ajouter ou même de créer un autre article sur le sujet.  Vous n'avez qu'à me laisser vos commentaires au bas du présent article!

2 commentaires:

  1. Merci pour toutes ces astuces ;) J'ai hâte d'en essayer quelques unes avec ma prochaine classe.

    RépondreEffacer
  2. Wow! J'ai un gros coup de coeur pour Pétrificus Totalus! ahah :D

    RépondreEffacer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...