Les dictées: pour ou contre?

Dans un article précédent "La nouvelle orthographe: comment s'y retrouver?", je mentionnais que l'acquisition du français et de son orthographe (même la nouvelle orthographe pour les adultes!) est difficile.
Comment faire acquérir aux enfants les automatismes nécessaires sans les obliger à mémoriser des listes de règles et de mots compliqués?  Quelle est la place de la dictée dans l'apprentissage du français?  Est-elle nécessaire ou même essentielle?

Depuis mes débuts en enseignement, j'ai été confrontée à plusieurs opinions sur le sujet. Comme le cycle des saisons, on dirait que certaines tendances partent et reviennent en force au fil des décennies.  J'ai expérimenté divers types de dictées et je me suis évidemment questionnée.

Et vous?  
Pour ou contre les dictées en classe?  
Questionnons-nous ensemble.


Pas si simple comme question, avouez?  Les opinions divergent selon les recherches et les expérimentations des enseignants.  Je vous présente le résultat de mes lectures sur le sujet à travers les années. Certaines de mes références que j'ai pu retracer se trouvent à la fin de l'article si vous désirez approfondir le sujet par vous-mêmes.


CONTRE LA DICTÉE

-Elle ne développe pas l’esprit critique.
«Cet enseignement a d'autres défauts que d'être encombrant. Comme tout y est illogique, contradictoire, et qu'à peu près seule la mémoire visuelle s'y exerce, il oblitère la faculté de raisonnement. Pour tout dire, il abêtit. Pourquoi y a-t-il deux P à apparaître et un seul à apaiser? Il n'y a d'autre réponse que celle-ci: parce que cela est. Voilà qui prépare la croyance au dogme qu'on ne raisonne pas, à la soumission sans contrôle et sans critique.»

Cet avis date de...1905.  Comme quoi on se questionne depuis un petit bout de temps!


-Elle est une forme d’écriture artificielle.
Ce sont par les productions écrites et la rédaction spontanée que l'acquisition des règles grammaticales devraient être démontrées et non par la dictée qui se veut plus "artificielle" et simulée.



-Elle met l'élève devant des erreurs qu'il reproduira.

L'écriture de mots de façon erronée amènerait la reproduction de ces mêmes fautes à nouveau.  L'image fautive s'imprimerait dans le cerveau et susciterait un conflit cognitif par la suite.  Quelle graphie est bonne déjà?


POUR LA DICTÉE

- Elle amène un respect de la langue française.
«La dictée et l'orthographe sont des marques de respect au texte ainsi que l'exécution des missions de l'école: faire des élèves des citoyens libres, mais également capables de s'insérer sur le marché de l'emploi, où écrire sans faute est essentiel.»   Régis Dohogne

-Elle peut permettre de modéliser les stratégies.
L'enseignant ou l'élève peut s'interroger, corriger à voix haute et démontrer les étapes de son autocorrection.

-Elle développe la perception auditive (segmentation des mots, intonations, souffles).


-Elle développe le geste graphique (tenue du crayon, écriture lisible et rapide), les techniques de prise de notes et l’organisation spatiale.





LES FONCTIONS DE LA DICTÉE 

Plus souvent qu'autrement, la dictée est utilisée en classe en vue d'évaluer.

Fonctions d’évaluation

- Permet de vérifier l’acquisition de connaissances grammaticales et orthographiques.

Contient des règles d’accord

- Est
courte pour permettre à tous de se corriger et laisser des traces

-
Favorise peu le transfert des apprentissages





Toutefois, les études tendent vers son efficacité réelle si on l'exploite en tant qu'élément d'apprentissage plutôt que d'évaluation.

Fonctions d’apprentissage

-
Permet à l’élève de développer des connaissances orthographiques, des stratégies de révision ou de correction

- Est de
courte durée

-
Amène les élèves à confronter leurs connaissances et à partager leurs justifications

- Est un
entraînement dans une ambiance de dépassement personnel

Favorise le transfert des apprentissages


- Est efficace si les stratégies de correction sont modélisées par l'enseignant



Après toutes mes lectures, j'ai pu en répertorier plusieurs et les ai résumées dans le document ci-bas.  Je vous le partage!






Le présent article n'a pas pour but de vous convaincre du bien-fondé ou non de la dictée, mais plutôt de vous amenez à vous interroger sur vos pratiques.  Pourquoi fait-on ou non des dictées en classe?  Notre objectif est d'amener nos élèves à mieux maîtriser la langue française, mais la dictée est-elle le meilleur moyen d'y parvenir?  


Suite à de nombreuses expérimentations en classe, je fais des dictées en classe ponctuellement.  J'opte toujours pour la dictée d'apprentissage et ne la pondère pas.  Tout est formatif.  Je modélise (ou mes élèves le font) en cours de dictée si cela s'y prête ou lors de la correction de groupe.  J'adore particulièrement la dictée zéro faute et la dictée outillée qui invitent mes élèves à se questionner grammaticalement parlant ou à utiliser concrètement les outils mis à leur disposition en classe.  

Être bon en français, ce n'est pas de tout savoir par coeur, mais bien de savoir se servir de ses outils!

Finalement, quel est votre avis?  Pour ou contre la dictée?



RÉFÉRENCES
"Les dictées innovantes:  impact sur l'orthographe grammaticale des élèves" Marie Nadeau, Université du Québec à Montréal, avril 2014.

Les différentes dictées et leurs objectifs, animations “Étude de la langue” 2010-20122, document élaboré par Françoise Pollard, CP Bièvre-Valloire

www.laclassebleue.fr


"Dictées variées pour apprendre et évaluer" CSTL

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...