10 choses qui montrent que vous êtes prête pour la semaine de relâche



Plus que quelques jours pour certaines, tout au plus deux semaines pour d'autres, la semaine de relâche attendue impatiemment arrive!  Depuis le retour de Noël, c'est la course vers les bulletins de fin d'étape, le casse-tête des planifications serrées au quart de tour et les imprévus malvenus.  


"Est-ce que je vais y arriver?" qu'on s'est demandé à certains moments.  Ben, oui. On y parvient toujours, c'est juste qu'on ne s'en rappelle pas à chaque année.  Une amnésie peut-être provoquée par notre cerveau, comme un choc post-traumatique trop intense qui bloquerait toutes les pensées d'un événement traumatisant antérieur.  Bref, c'est comme ça à chaque année et la semaine de relâche est toujours accueillie avec des ballons et des confettis (du moins, c'est toujours l'image qui me vient en tête quand la dernière cloche des classes sonne pour annoncer le début des vacances printanières!).



Moi, je suis prête, mais vous?  
Voyons voir en 10 points si vous êtes mures 
pour des vacances...


1.  Vous n'en pouvez plus du rhume qui sévit dans votre classe depuis au moins 8 semaines.  
Ce petit virus s'est amusé à jouer à la tague avec la totalité de vos élèves et vous vous demandez si vous passerez inaperçue pour ne pas être touchée.  Au risque de vous décevoir (et par expérience), vous allez probablement être la dernière à recevoir la tague et vous aurez le rhume... pendant vos vacances!


2.  Vous êtes épuisée de chercher des mitaines perdues et de faire sécher des bas mouillés.
Tannée de fouiller pour une mitaine noire pareille à toutes les autres mitaines noires dans tous les recoins de l'école durant la récréation où vous ne surveillez pas?  Et que dire des bas mouillés jonchant les calorifères à peine tièdes de votre classe qui embaument votre local d'une agaçante odeur de pitou humide?  Avouez que l'été vous manque avec ses gougounes et ses vêtements légers qui ne requièrent aucune supervision de fermeture éclair...


3.  Vous n'avez qu'une idée: dormir!
Récupérer toutes ces heures de sommeil perdues au cours des derniers mois qui vous ont d'ailleurs fait regretter les soirées plus tardives du temps des Fêtes, voilà votre unique souhait.  Vous vous dites que vous pourrez remonter la pente en dormant pendant des heures durant les vacances, à moins que vous ayez vous aussi des enfants qui eux voudront s'amuser, sortir et veiller tard.  Tout le contraire de vous finalement...  Conciliation parent prof-enfant = le méga défi de la relâche!


4.  Vous voulez le SILENCE!  
Vous avez un rêve, celui de vous retrouver sur une île déserte comme une Robinson Crusoé.  À la limite, vous vous sentez même assez asociale et sauvage pour ne même pas avoir la compagnie de Vendredi.  Vous voulez être tout fin SEULE en SILENCE!


5.  Les réunions, plus capable!
L'annonce d'une réunion vous donne de l'urticaire.  Vous, qui prenez habituellement votre mal en patience, n'en pouvez plus.  Le discours traverse vos deux oreilles à la vitesse de l'éclair.  Votre système auditif s'est mis à "mute" volontairement sans votre consentement.  Durant la réunion, vous optez pour trois attitudes: soit vous feignez d'acquiescer en hochant la tête aux 30 secondes en regardant votre interlocuteur, soit vous corrigez votre dernier examen discrètement en faisant semblant de prendre des notes dans votre agenda ou vous faites rire vos collègues en détendant l'atmosphère par des gags et des grimaces.  Bref, plus capable!



6.  Vous n'avez plus aucune vie sociale et votre famille peine à vous reconnaître.
"Maman?  C'est bien toi?" de répondre l'un de vos enfants à la maison.  Entre la préparation des examens de fin d'étape ou leur correction, la planification de fin d'étape ou celle du début de la prochaine, vous vous êtes confinée dans votre bulle, similaire à une grotte, à la maison pour travailler en soirée et avez confié les routines à autrui. Si ce ne sont pas vos enfants qui vous reprochent votre absence, ce sont vos amis ou votre famille qui vous font remarquer que vous ne donnez pas souvent de nouvelles.  Honnêtement, vos semaines passent en accéléré et que dire de vos fins de semaine qui, elles, ne durent qu'une fraction de seconde.  



7.  Vous avez hâte de vous faire une manucure décente qui durera plus de deux jours.
Entre les mains gercées à cause du froid, à celles sèches en raison de la craie, vos mains demandent un sérieux entretien.  Vos ongles abîmés et cassés n'ont même pas eu le temps de repousser depuis le temps des Fêtes.  Les bricolages de la St-Valentin les ont probablement achevés... De la gouache se trouvent sous vos ongles et vous vous dites que vos mains n'ont plus rien de féminin.   Ouin, c'est vraiment le temps que je m'occupe de moi et je n'ai même pas abordé le rasage de mes jambes... une autre histoire!



8.  Vous rêvez de vous vêtir de tenues légères aux couleurs estivales.
Plus que jamais, vous n'en pouvez plus de porter vos bottes d'hiver que vous étiez si contente d'acheter en octobre pour vous réchauffer au cours de la saison froide. Maintenant plus que jamais, vous désirez changer de garde-robe et mettre un peu de couleur dans votre tenue vestimentaire, mais le froid vous empêche de vous parer de vos chandails courts et de vos camisoles colorées.  Les boutiques de linge étalent leurs nouvelles collections flamboyantes.  Vous entendez même vos gougounes vous appeler du fond de votre garde-robe.  Vivement la chaleur et la fonte de la neige!



9. Tous les jours ressemblent au lundi.
Vous vous croyez dans le film "Le jour de la marmotte".  Vous avez un sentiment de déjà-vu. La sensation de fatigue extrême et d'urgence est similaire à celle lorsque vous plongez dans votre première journée de semaine.  



10.  Vous vous dites que cette semaine de relâche vous remettra sur le piton.
Vous voulez du repos plus que tout au monde, mais vous êtes dans le déni.  Vous savez que rendez-vous, ménage, cuisine et planification seront au rendez-vous.  Mais, habillée en mou, sans maquillage avec un thé ou une coupe de vin à la main, tous les jours de votre relâche ressembleront à un samedi :)



Résultat du test:

Vous avez répondu OUI entre 8 et 10 fois?
Urgent besoin de vacances!  Vous êtes dans une phase de fatigue aigüe. Surmenage en vue...  Ne perdez pas espoir!  Le congé approche.

Vous avez répondu OUI entre 4 et 7 fois?
Tenez bon.  Vous avez encore un peu d'énergie en banque et l'avez ménagée durant les derniers mois.  Votre situation n'est pas encore critique, mais cette semaine de repos, vous ne l'aurez pas volée!

Vous avez répondu OUI moins de 4 fois?
C'est clair...  Vous n'êtes pas une enseignante.




Vivement la semaine de relâche!

Vous l'avez tant méritée!



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...