Étudier les tables et les mots en s'amusant





La période des devoirs arrive et vous avez déjà l'intuition que les prochaines minutes seront un calvaire...  Étudier les mots de vocabulaire et les tables vous semble une tâche insurmontable?  Il est vrai qu'il est difficile de faire étudier nos enfants après une grosse journée de travail. (Je parle de leur journée, mais aussi de la vôtre :)

Pourquoi ne pas essayer de tous vous détendre et d'aborder ce temps de façon plus ludique et amusante?

Vous vous dites sûrement que je suis tombée sur la tête.  Comment l'étude peut-elle être amusante? Bien j'ai des petits trucs testés sur mes élèves et mes enfants qui ont fait leurs preuves! 

Non, il ne s'agit pas d'une pilule miracle, d'une injection spéciale ou d'un supplément à d'oméga-3 super puissant et révolutionnaire pour le cerveau.  En fait, je vous propose de vous mettre dans la peau d'un grand illusionniste le temps de la période d'étude.  Sortez vos plus grands talents de magicien et camoufler ce laborieux travail en jeu.  Ni vu, ni connu, vos enfants apprendront leurs tables et leurs mots avec le sourire et sans chigner. Abracadabra!


Commençons par un petit vidéo pour vous inspirer au niveau de l'apprentissage des tables.

video





Comme vous avez pu le constater, un petit rien suffit pour rendre l'apprentissage plus amusant.  Apprendre par le jeu et en bougeant a fait ses preuves (voir références en bas d'article).  L'enfant adore cela.  Il a l'impression de s'être amusé et non pas d'avoir travaillé.  Illusion!




1-  Utilisez ce que vous avez déjà à la maison pour rendre votre enfant actif.  


Voici une liste qui peut vous aider à rapatrier les objets intéressants pour l'étude.






2-  Déposez tous ces objets dans une boîte réservée aux devoirs et placez-la près de la zone de devoirs.


  

Pour ma part, chacun de mes enfants possède une boîte dans laquelle se trouve crayons, effaces, stylos, règle, marqueurs, alouette!  Le tout est placé dans un mignon petit meuble dans ma cuisine.  Les dictionnaires, les cahiers lignés pour la maison et les objets réservés au jeu pendant la période de devoirs s'y trouvent.  Inutile de chercher, car tout est à portée de main.



3-  Proposez-lui de choisir l'outil qui l'intéresse le plus pour son étude. 

J'appelle cela le "faux choix".  En fait, on ne donne pas le choix à son enfant de faire son étude, mais on lui offre un certain contrôle sur le "comment".  Ça fonctionne habituellement très bien.  L'enfant se sent écouté et a l'impression d'avoir choisi...  L'art d'être un parent illusionniste!




4-  Inventez des petites compétitions

Facile!  On veut mettre notre enfant en action et lui offrir un petit challenge en organisant une compétition.  "Tu as une bonne réponse? Alors, tu peux avancer ton pion sur le jeu de serpents et échelles géant.  Sinon, c'est moi qui avance mon pion."  


On peut inventer un circuit automobile sur la céramique en y mettant un départ et une arrivée et on propose d'avancer la voiture d'une tuile à chaque bonne réponse.  Une mauvaise réponse? Et bien, c'est le parent qui avance la sienne!  Le grand prix? Un énorme câlin :)  Mon gars adore!


On imagine plein de compétitions avec ce que l'on a sous la main:  mini-jeux de doigt (On tente de marquer un point dans le but.), fusil à fléchettes (On tente de toucher le bon nombre correspondant à notre réponse de tables parmi ceux collés au mur.), corde à danser (On saute en répétant la table et la réponse sans arrêter même si on cherche longtemps!), grenouille sauteuse en plastique (On fait sauter notre grenouille sur une surface précise si on n'est pas dans l'erreur.  Celui qui en a mis le plus dans le mille gagne.), dés ou cartes (Ils nous donnent les chiffres que l'on doit multiplier ou additionner ensemble.).   



Pourquoi ne pas faire une chasse des tables en disposant des nombres dans la maison sur des post-it?  On écrit les réponses des tables et on les place un peu partout.  L'enfant a un temps précis pour parcourir la maison à la recherche de la réponse.  On garde les post-it pour une prochaine fois.



 Pourquoi ne pas unir câlin et étude?  À l'heure du dodo, je m'assois dans le lit avec l'un de mes enfants.  Je le mets à califourchon sur moi.  On commence l'étude des tables. Bonne réponse? Un bisou et une accolade.  Mauvaise réponse?  Une chatouille. Les enfants en redemandent!




5-  Faites utiliser à votre enfant différentes surfaces pour écrire sa réponse.

C'est étonnant de constater l'engouement d'un enfant lorsqu'on lui offre autre chose que son crayon de bois et du papier ligné!  Que peut-on faire?

-  Écrire sur un tableau blanc avec un crayon effaçable.
-  Se servir d'une craie sur une ardoise.
-  Écrire sur les parois du bain avec des crayons à cet effet, 
-  Inscrire sur la fenêtre avec des feutres exprès pour ça
-  Tracer notre réponse dans du sucre disposé sur une plaque à biscuit (Un des préférés de mes     enfants, car ils peuvent lécher leurs doigts!  Évidemment, ce sucre est conservé dans un contenant qui ne sert     qu'aux devoirs, pas aux recettes :)
-  Répondre sur le dos du parent en traçant avec ses doigts.
-  Former avec la pâte à modeler la réponse à la question posée.
-  Estamper chacun des chiffres ou des lettres.
-  Disposer les lettres ou chiffres aimantés sur le frigo.
-  Peindre la réponse avec de la peinture à eau (lavable, rapide à utiliser et pas trop salissant).


Tout est prétexte à l'apprentissage, mais dans le plaisir!


Pour réinvestir les activités du vidéo, voici des documents pour vous aider à la maison:









Exemple d'activités pour le mois de septembre



Bientôt, des idées de jeux pour travailler 
le calcul et les tables avec des dés et des cartes!



Déclaration du conseil des ministres du Canada sur l'apprentissage par le jeu
Une analyse des écrits sur les impacts du jeu sur les apprentissages

2 commentaires:

  1. Toutes de très bonnes idées! L'apprentissage par le jeu, surtout à l'heure des devoirs, est une excellente idée!
    Je donne de l'aide aux apprentissages à 3 cocos (2 en 3e année et 1 en 6e année) et j'utilise beaucoup le jeu avec eux. Les 5-10 dernières minutes, on fait des jeux avec leurs tables de multiplication. J'ai un jeu avec une grenouille; on doit piger un bâton sur lequel il y a une multiplication, on doit donner la réponse. Si on a la bonne réponse, on garde le bâton, sinon on le remet dans la grenouille. Mais attention, il y a des bâtons sur lesquels il est écrit Remets tous tes bâtons... Le but est d'en avoir le plus possible! Les plus jeunes aiment beaucoup.
    Avec mon élève de 6e, je joue à la bataille. J'ai fait des cartes avec des multiplications dessus. On divise le paquet en 2 et on joue à la bataille comme on y jouerait avec un paquet de cartes ordinaire. On dit dire la réponse à l'équation et celui qui a le nombre le plus élevé a gagné ce tour, il ramasse les 2 cartes. Il aime beaucoup. Quand j'ai commencé à le voir, alors qu'il était en 5e année, il ne connaissait pas ses tables. Aujourd'hui, il bat ses amis dans les combats de tables et tout ça grâce à ces simples jeux! :D

    **J'aime beaucoup l'idée des boîtes de devoirs, à garder en mémoire quand j'aurai des enfants d'âge primaire :)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. J'aime bien tes idées aussi Roxane! Le jeu, il n'y a rien de mieux. Les enfants n'ont pas l'impression de faire des apprentissages alors que si. Un super travail d'illusionniste :)

      Effacer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...