Le dilemme de l'enseignant l'été: cigale ou fourmi?



Permettez-moi une petite fable en ce début d’été :


La cigale ayant chanté tout l’été
se trouva fort dépourvue quand la bise fut venue. 
Pas une seul petit morceau de mouche ou de vermisseau.
Elle alla crier famine chez la fourmi sa voisine
lui priant de lui prêter quelques grains
pour subsister jusqu’à la saison nouvelle. 
« Je vous paierai, lui dit-elle.
Avant l’oût, foi d’animal, intérêt et principal. »
La fourmi n’est pas prêteuse,
c’est là son moindre défaut. 
« Que faisiez-vous aux temps chauds? »
dit-elle à cette emprunteuse.
« Nuit et jour à tout venant je chantais, ne vous déplaise. »
 « Vous chantiez? J’en suis fort aise. 

Et bien, dansez maintenant! »



Cette fable de Lafontaine est une belle métaphore qui représente mon état d’esprit à chaque fin d’année scolaire.  Devrais-je être cigale ou fourmi pendant mes vacances estivales? 


Exténuée en juin, j’aimerais jouer à la cigale tout l’été, ne pas penser au travail et me prélasser les orteils en éventail sur le bord de ma piscine avec un livre en main (obligatoirement sans rapport avec l’éducation!).  Relaxation, fiesta et farniente!


Un brin stressée en août, j’aimerais aussi jouer la fourmi, prendre de l’avance et être presque au-dessus de mes affaires à la rentrée scolaire:  photocopies faites, planification du mois de septembre préparée, première rencontre de parents planifiée.  Organisation, efficacité et contrôle!

Je ne suis pas la seule, non? 


La beauté avec les années d’expérience en enseignement au compteur est qu’on en vient à de plus en plus savourer nos étés et à parvenir à se refaire une petite santé mentale et physique pour être d’attaque quand la fin d’août arrivera.  Pour ma part, maintenant je me permets d’être les deux : cigale de la fin des classes jusqu’à la mi-août, fourmi par la suite.  Un bon compromis que je m’impose pour moi et pour ma famille.  J’ai trop longtemps été fourmi et j’avoue que j'enviais secrètement les cigales.  Maintenant, j’assume mon côté cigale à fond : camping, grasses matinées, longues soirées de jeux de société, feux de camp tardifs et soupers festifs!


C’est donc la cigale qui vous dit de passer un bel été ensoleillé en compagnie de vos proches.  Savourez tous les petits moments de silence, de détente et de béatitude pour faire place à la fourmi qui reviendra bien assez tôt! 


La fourmi sera de retour vers la mi-août foi d’animal, intérêt et principal!  Elle aura plein d'idées en tête et se fera un plaisir de les partager avec vous à nouveau :)


Bon été chers lecteurs, peu importe ce que vous soyez cigales ou fourmis!

1 commentaire:

  1. Quand bien même que je voudrais jouer les fourmis durant l'été, quand tu ne sais pas quel(s) niveau(x) tu enseigneras ni dans quelle(s) école(s) tu seras, c'est difficile de travailler sur quelque chose et ça c'est si j'ai mieux que de la suppléance... L'été c'est fait pour recharger nos batteries! Beaucoup trop de profs souffrent de fatigue intense! Soyons des cigales! 😉

    RépondreEffacer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...